top of page
WehrführerAD.png

L'ASSOCIATION PROMOTIONNELLE

L'association "Sapeurs-pompiers volontaires de la ville de Schalbach am Taunus eV" soutient les départements de the Feuerwehr Schwalbach avec des ressources financières, par exemple pour acheter des ressources telles que des véhicules ou des vêtements. Pour cela, il organise entre autres des fêtes ou participe à des fêtes locales comme le marché de Noël.

Donation Jar

FAITES UN DON

L'association des pompiers volontaires de Schwalbach est toujours heureuse de recevoir des dons pour soutenir le travail des pompiers. Par exemple, l'association des sapeurs-pompiers a financé le véhicule « Gw-Logistik » uniquement grâce à des dons, qui aide les services de secours à acheminer divers équipements entreposés dans la caserne des pompiers vers un site d'urgence. Tous les dons à die Service d'incendie volontaire de la ville de Schwalbach (a.Ts.) eV sont déductibles d'impôt conformément à l'article 106 de la loi sur l'impôt sur le revenu. 

 

Pompiers volontaires de la ville de Schwalbach (a.Ts.) eV

Rue principale 1a

65824 Schwalbach a.Ts.

 

Compte : 2680009

BLZ :   50190000

IBAN :  DE29501900000002680009

BIC : FFVBDEFFXXX  

Il était une fois... Véhicules historiques

Pulvérisateur manuel à pression Magirus de 1898

En 1898, les pompiers volontaires de Schwalbach ont reçu un tuyau de pression manuel de la "usine d'accessoires de pompiers CD Magirus à Ulm". C'était une conception de pompe qui était répandue à l'époque, avec un mécanisme de pompe à double piston avec une chambre à air disposée au milieu entre les pistons. Le "réservoir d'air" est un réservoir rempli d'air dans lequel l'eau pompée avec une course de piston, qui n'est pas acheminée directement à la sortie de la pompe (débit limité), est pressée. Pendant la course à vide des différents cylindres, l'eau d'extinction est ensuite expulsée par l'air comprimé dans le réservoir d'air et conduit à un flux d'eau continu à la sortie de la pompe.

L'arme de poing est conçue sous la forme d'un chariot à deux essieux avec siège de conducteur, au milieu duquel se trouve une chaudière à eau ouverte avec une station de pompage. Le but principal de la bouilloire à eau libre était de recueillir l'eau de lutte contre l'incendie qui était pompée des seaux en cuir ou en lin qui étaient disponibles dans chaque foyer à l'époque. Il y a un raccord d'aspiration sur le côté pour les tuyaux d'aspiration transportés, afin de pomper l'eau d'extinction directement à partir de l'eau libre.

Chariot d'hydrant de 1913

Pulvérisateur manuel à pression Magirus de 1898

En 1898, les pompiers volontaires de Schwalbach ont reçu un tuyau de pression manuel de la "usine d'accessoires de pompiers CD Magirus à Ulm". C'était une conception de pompe qui était répandue à l'époque, avec un mécanisme de pompe à double piston avec une chambre à air disposée au milieu entre les pistons. Le "réservoir d'air" est un réservoir rempli d'air dans lequel l'eau pompée avec une course de piston, qui n'est pas acheminée directement à la sortie de la pompe (débit limité), est pressée. Pendant la course à vide des différents cylindres, l'eau d'extinction est ensuite expulsée par l'air comprimé dans le réservoir d'air et conduit à un flux d'eau continu à la sortie de la pompe.

L'arme de poing est conçue sous la forme d'un chariot à deux essieux avec siège de conducteur, au milieu duquel se trouve une chaudière à eau ouverte avec une station de pompage. Le but principal de la bouilloire à eau libre était de recueillir l'eau de lutte contre l'incendie qui était pompée des seaux en cuir ou en lin qui étaient disponibles dans chaque foyer à l'époque. Il y a un raccord d'aspiration sur le côté pour les tuyaux d'aspiration transportés, afin de pomper l'eau d'extinction directement à partir de l'eau libre.

LA PREMIÈRE UTILISATION

1

Feueralarm

Die Feuerwehr Schwalbach wurde zu ihrem ersten Brandeinsatz zur nachbarschaftlichen Löschhilfe nach Eschborn gerufen. Sie erhielt eine Prämie für die zweite eintreffende Feuerwehr an der Brandstelle.

7. November 1891

5

Waldbrand

Heute wurde die Feuerwehr Schwalbach zu einem Waldbrand im Sauerbornswald gerufen.

10. April 1909

9

Scheunenbrand

Um 15:30 Uhr blies der Hornist zum Alarm. Es brannte die Scheune des ehemaligen Bürgermeisters Melchior Kilb. Aufgrund der starken Brandentwicklung konnt nicht mehr verhindert werden, dass die Scheune vollständig niederbrannte. Jedoch konnte ein Übergreifen der Flammen auf die Nachbargebäude verhindert werden und sie trugen nur geringe Schäden davon.

6. August 1915

13

Böswilliger Alarm

Um 4:50 Uhr kam es zum ersten böswilligen Alarm in Schwalbach. Ruchlose Menschenhände hatten sich in Trunkenheit an einer Sache vergangen, welches unbedingt gesühnt werden müsste. Möge die weitere Untersuchung ergeben, dass diese patenten Herren für eine gerechte Strafe herangezogen werden.

2. Februar 1933

17

Kaminbrand

In der Schule kam es zu einem Kaminbrand. Bei diesem Einsatz konnte die nur vier Tage zuvor in Dienstgestellte Motorspritze ihre erste Bewährungsprobe bestehen.

14. Dezember 1937

2

überflutete Straße

Die Feuerwehr wurde zu einer Strassenüberschwemmung in Schwalbach gerufen.

1. Februar 1893

6

Feuer

Zur nachbarschaftlichen Löschhilfe eilte die Feuerwehr Schwalbach zu einem Scheunenbrand in Eschborn.

27. August 1909

10

Fahrzeugbrand

Am 27.06.1927 wurde die Feuerwehr Schwalbach zu ihrem ersten Fahrzeugbrand in ihrer Geschichte gerufen. In der Garage von Karl Kießer brannte ein Lastauto.

27. Juni 1927

14

Waldbrand

Am 07.04.1934 wurde die Wehr zu einem Waldbrand im Kronthaler Wald alarmiert.

11. Februar 1934

18

Überörtliche Löschhilfe

Zur überörtlichen Löschhilfe wurde die Wehr zu einem Feuer nach Bad Soden gerufen.

8. November 1938

3

Feuer

Die Feuerwehr Schwalbach wurde zu einem Feuer in die Nachbargemeinde Niederhöchstadt alarmiert. Da sie die erste Feuerwehr an der Einsatzstelle war, erhielt sie die 1. Prämie.

21. August 1898

7

Feueralarm in Eschborn

Um 23:30 Uhr gab es Feueralarm in Eschborn. Die Pferde wurden eingespannt und es sollte ausgerückt werden. Jedoch wollte der Bürgermeister erst um Erlaubnis gefragt werden. Hierauf ließ Ortsbrandmeister Freund wieder ausspannen. Nun hatte der Bürgermeister ein einsehen und ließ die Feuerwehr Schwalbach nach Eschborn ausrücken.

19. Juni 1910

11

Brennt Scheune

Um 22:00 Uhr blies der Hornist zum Alarm. Durch Blitzschlag brannte die Scheune des Landwirts Jean Scherer im Kronthaler Weg. (Anmerkung: Der damalige Kronthaler Weg entspricht nicht dem heutigen Kronthaler Weg).

5. August 1931

15

Waldbrand

Erneut musst die Feuerwehr zu einem größeren Waldbrand im Marktwald der Gemeinde ausrücken. Der Einsatz erstreckte sich von 1:40 Uhr in der Nacht bis 5:00 Uhr am Morgen.

7. April 1934

19

Sturmeinsätze

Über Schwalbach fegte eine Sturmkatastrophe hinweg. Es wurden zahlreiche Dächer abgedeckt und Bäume entwurzelt.

12. Juli 1941

4

Brand in Niederhöchstadt

Erneut wurde die Feuerwehr Schwalbach zu einem Feuer nach Niederhöchstadt gerufen.

15. Oktober 1898

8

Feuer

Die Feuerwehr Schwalbach wurde zu einem Feuer in die Nachbargemeinde Eschborn alarmiert

25. September 1912

12

Brennt Scheune

Bereits zum zweiten Mal musste die Feuerwehr in diesem Jahr ausrücken. Um 18:00 Uhr wurde rückte die Feuerwehr zu einem Feuer in einer Scheune auf dem Domänenhof aus. Die Scheune brannte völlig nieder. Dies war der letzte Einsatz bei dem die Feuerwehr durch den Hornist alarmiert wurden, denn auf den Tag genau ein Jahr später am 13.12.1932 wurde die erste Sirene in Schwalbach in Betrieb genommen, die teilweise aus Mitteln der Feuerwehr finanziert wurde.

13. Dezember 1931

16

Unwetter

Nach einem Wolkenbruch waren mehrere Keller unter Wasser und mussten ausgepumpt werden. Mit vier Einsätzen war das Jahr 1934 das einsatzreichste Jahr in der Geschichte der Feuerwehr Schwalbach.

29. Juni 1934

20

Böswilliger Alarm

Um 4:50 Uhr kam es zum ersten böswilligen Alarm in Schwalbach. Ruchlose Menschenhände hatten sich in Trunkenheit an einer Sache vergangen, welches unbedingt gesühnt werden müsste. Möge die weitere Untersuchung ergeben, dass diese patenten Herren für eine gerechte Strafe herangezogen werden.

20. Februar 1933

Guerre de bombardement de 1942 à 1945

1942

1942 à 1945 La chronique des pompiers de Schwalbach ne s'est pas poursuivie au cours de ces années. On ne sait pas quelles opérations ont eu lieu pendant cette période. Ce qui est certain, cependant, c'est que le barrage a été utilisé dans les bombardements de Schwalbach et a dû résister à l'épreuve la plus dure de son histoire. À ce jour, il s'agissait des pires et des plus grandes opérations des pompiers de Schwalbach. Les missions suivantes peuvent être reconstituées sur la base de documents historiques, de recherches effectuées par l'association d'histoire locale et de rapports de témoins oculaires : 

24/08/25/1942 Cette nuit-là, 50 avions britanniques ont bombardé les zones urbaines du nord de Francfort. Schwalbach n'a pas non plus été épargné. Au total, 25 granges et 3 maisons ont brûlé. Un humain a été tué.

Guerre de bombardement de 1942 à 1945

1944

25 septembre 1944 Ce jour-là, la commune de Schwalbach est touchée par l'attaque la plus lourde. Ce jour-là, le 303rd Bomb Group de la 8th USAAF avec 444 avions a attaqué la ville de Francfort en plusieurs vagues entre 11h29 et 14h00. La destination principale était l'Osthafen. La vieille ville et Sachsenhausen ont été particulièrement touchées. Plusieurs bombes sont également tombées à Schwalbach, faisant 23 morts. En plus de nombreux bâtiments résidentiels et granges, l'église, l'aqueduc et la "Mère Kraus" ont été touchés.

5 novembre 1944 Entre 11 h 09 et 11 h 40, plus de 450 bombardiers américains attaquent la grande région de Francfort dans le but de détruire les installations ferroviaires de Francfort. Il y avait une dispersion considérable entre Francfort, Offenbach et Hanau. Schwalbach a de nouveau été victime des bombes. Au total, 4 personnes ont été tuées.

Guerre de bombardement de 1942 à 1945

1945

17 février 1945 Ce jour-là, des bombardiers américains ont attaqué des installations de circulation, en particulier les ponts principaux, et des installations industrielles à Francfort. De grandes parties des villes de Francfort et d'Offenbach ont été touchées. Plusieurs bombes sont également tombées à Schwalbach, tuant 4 personnes.

Au total, 35 personnes ont été tuées dans les quatre attaques et environ 180 bâtiments ont été détruits ou endommagés.

Le 15 août 1945 , entre 11h10 et 11h14, l'aérodrome "Eschborn" dans le district de Schwalbach est visé et lourdement endommagé par 65 bombardiers américains. La commune de Sulzbach a également été touchée par plusieurs bombes, mais à Schwalbach, ils s'en sont sortis avec horreur. On ne sait pas si les pompiers de Schwalbach ont été utilisés dans la commune voisine.

bottom of page